Santé reproductive : Le Burkina invité à éliminer les obstacles d’accès à l’avortement légal (Reproductive health: Burkina invited to eliminate obstacles to accessing legal abortion)

Santé reproductive : Le Burkina invité à éliminer les obstacles d’accès à l’avortement légal (Reproductive health: Burkina invited to eliminate obstacles to accessing legal abortion)

(Reproductive health: Burkina invited to eliminate obstacles to accessing legal abortion)

L’une des recommandations majeures issues de la 117e Session du Comité des droits de l’Homme de l’ONU tenue à Genève et publiées ce 15 juillet 2016, concerne les interruptions volontaires de grossesse et accès aux moyens de contraception au Burkina.

(One of the most important recommendations of the 117th Session of the UN Human Rights Committee in Geneva, published 15 July 2016, concerned abortion and access to the means of contraception in Burkina Faso.)

From the HRC report:

 

Interruptions volontaires de grossesse et accès aux moyens de contraception

(Voluntary termination of pregnancy and access to contraceptive methods)

 

  1. Le Comité est préoccupé par les conditions contraignantes pour accéder à l’avortement légal en cas de viol ou d’inceste, à savoir l’obtention d’une décision de justice reconnaissant l’infraction et un délai légal de 10 semaines pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse. Le Comité note avec préoccupation le recours par les femmes enceintes à des avortements à risque qui mettent en danger leur vie et leur santé en raison des obstacles légaux, de la stigmatisation et du manque d’information. Il est recommandé aux autorités burkinabè d’éliminer les obstacles pour accéder à l’avortement légal qui incitent les femmes à recourir à des avortements à risque qui mettent leur vie et leur santé en danger et de lever l’exigence d’une autorisation préalable du tribunal pour les avortements résultants d’un viol ou d’un inceste.

(The Committee is concerned by the conditions required for accessing a legal abortion in cases of rape or incest, namely obtaining a judge’s decision recognizing the offence within the legal limit of 10 weeks of pregnancy. The Committee notes with concern the use by pregnant women of unsafe abortion methods, which endanger their life and health because of legal obstacles, stigma and lack of information. It is recommended to the authorities of Burkina Faso to eliminate the obstacles to accessing legal abortion which encourage women to resort to unsafe abortions that put their lives and health at risk, and to remove the requirement of prior authorization of a court for abortions resulting from rape or incest.)

 

  1. L’État partie… devrait également: (a) développer et mettre en œuvre des programmes d’éducation et de sensibilisation pour lutter contre la stigmatisation des femmes et des filles qui ont recours à l’avortement ; (b) veiller à ce que les femmes et les adolescentes aient accès à des services de qualité pour la prise en charge des complications liées aux avortements non médicalisés et assurer leur traitement immédiat et inconditionnel ; (c) veiller à ce que les femmes et les adolescentes aient accès à des services de santé sexuelle et reproductive et à ce que les moyens de contraception soient accessibles et disponibles sur l’ensemble du territoire national, et en particulier dans les zones rurales et reculées.

(The State Party should also: (a) develop and implement educational and awareness-raising programmes to combat the stigmatisation of women and girls who have had abortions; (b) ensure that women and adolescent girls have access to quality services for the management of complications of unsafe abortions and ensure immediate and unconditional treatment for them; (c) ensure that women and girls have access to sexual and reproductive health services and that the means of contraception are accessible and available in the whole of the country nationally, in particular in rural and remote areas.)

 

Full unedited HRC report (français): Observations finales concernant le rapport initial du Burkina Faso 15 juillet 2016

 

News report (français) + Photo: Burkina 24, by Noufou Kindo, 15 juillet 2016